Le projet « Xtreme Research # Adaptation » est une étude pilote, réalisée en conditions réelles grâce à du matériel embarqué et à des outils connectés. Il vise à  identifier les marqueurs de l’adaptation aux conditions extrêmes (physiologie, attention, motivation) chez des ultra-trailers participant au Grand Raid, à l’île de la Réunion du 19 au 22 octobre 2017.

C’est le 1er volet du projet EMPHASE (Endurance Monitoring PHysiology Adaptation SEnsors), qui cherche à comprendre les mécanismes d’adaptation du corps humain face à différents environnements extrêmes et contraignants (climatique, psychologique, sociaux, etc…), impliquant notamment une meilleure connaissance des rythmes circadiens, des marqueurs d’inflammation et de l’état motivationnel lors de ces situations de stress. L’originalité de projet est de pouvoir chercher à mieux comprendre les capacités humaines face à des conditions évolutives et stressantes, en conditions réelles qui ne peuvent pas toutes être étudiées dans des univers confinés et stabilisés. Cette étude in situ est un complément indispensable aux travaux menés en laboratoire.

Le projet qui implique des chercheurs français et suisses, apportera des données précieuses pour la progression des connaissances de la physiologie de l’adaptation. Certaines retombées importantes concerneront l’identification de marqueurs d’inflammation liés à des variations de profils de motivation. En effet, les situations d’abandon ou renoncement constituent un modèle expérimental de résignation pertinent dans le cadre des recherches sur les troubles de l’humeur. Les données scientifiques les plus récentes dans ce domaine tendent à montrer qu’il existe des perturbations immunitaires avec stigmates d’inflammation dans les formes sévères de ces maladies. Ainsi, les données de cette étude pourraient faire connexion avec d’autres avancées remarquables notamment dans la prévention et le traitement de certaines maladies psychiatriques comme les conduites suicidaires ou la dépression.

La Fondation FondaMental Suisse est initiatrice de ce projet de coopération scientifique franco suisse avec HAIS Adaptation et UMR INSERM U1075 COMETE, avec l’implication de Barbara Alves, Emmanuelle Boutin, Clémentine Caspar, Margot Morgiève, Emmanuelle Boutin, Stéphane Besnard, Christian Clos, Romain Jouffroy, Paul Laforêt, Bruno Lemarchand, Luc Mallet, Benoit Mauvieux, Mathias Pessiglione, Arnaud Risbourg,  Jérôme Sudrial, Emmanuel Techer.

Tout le monde peut participer : toutes les informations sur l’étude, les chercheurs et la possibilité de prendre part à ce projet inédit de collaboration internationale sont sur la page dédiée au projet du site de crowdfunding wemakeit.com