Le prix Nobel de médecine 2017 est attribué à Hall, Rosbash et Young. Les 3 chercheurs américains sont récompensés pour leurs travaux sur les horloges biologiques, dont les mécanismes moléculaires règlent le rythme circadien.

Ce rythme, calé sur un cycle de 24 heures, régule la plupart de nos fonctions biologiques et comportementales, hors le dérèglement de ces ‘horloges internes’ peut entraîner des troubles du sommeil et des perturbations physiologiques.

Le programme sur la bipolarité proposé par la Fondation FondaMental Suisse s’intéresse particulièrement à ce sujet : le projet « Dysfonction de l’horloge biologique dans les troubles bipolaires » a pour objectif de permettre l’identification de biomarqueurs circadiens, micro, macro architecture et hormones du sommeil.