A l’occasion de la conférence internationale RTFIN, l’équipe du projet Neurofeedback, financé par la Fondation, présentera un abstract sur le protocole de cette étude. Le Dr Pauline Favre en résume brièvement le principe : « Partant du constat qu’à l’heure actuelle il existe peu d’options thérapeutiques pour traiter les symptômes résiduels du trouble bipolaire (dépression, anxiété, etc.), nous comptons utiliser le neurofeedback et l’IRMf en temps réel afin d’entraîner les patients à contrôler leur activité cérébrale en situation émotionnelle. Précisément, les patients qui participent à cette étude passeront trois sessions d’IRM fonctionnel. Pendant ces sessions, des images de scènes émotionnelles leurs seront présentées et leur réponse cérébrale sera enregistrée et retransmise en temps réel sous forme de feedback symbolique (un thermomètre). Grâce à ce feedback ils pourront apprendre à diminuer l’activité de l’amygdale cérébrale, une région fortement impliquée dans les émotions. Nous faisons l’hypothèse qu’à terme cet entraînement permettra aux patients de mieux réguler leurs émotions et ainsi de diminuer l’intensité des symptômes résiduels».

Ref. abstract : Pauline Favre, Nicolas Fernandez, Camille Piguet, Fabrice Poupon, Josselin Houenou. Real-time fMRI neurofeedback as treatment for intercritical mood symptoms in bipolar disorder : a randomized controlled trial. Real-time functional imaging and neurofeedback conference. Maastricht, December 2019.